1594 offres de formation
Lancer une recherche
Accueil > Conseils Formation > L'habilitation au travail sur échafaudage

L'habilitation au travail sur échafaudage

Construction temporaire qui permet d’accéder à un chantier placé en hauteur, un échafaudage se compose de différentes plateformes qui permettent aux professionnels d’accéder à divers étages de la façade. En acier, en bois ou en aluminium, un échafaudage peut être fixe ou mobile. Une habilitation est indispensable à leur bonne mise en place de manière sécurisée.

La réglementation

Pour tout usage professionnel d’échafaudages, une formation est obligatoire, qu’il s’agisse du montage ou du démontage. C’est ce que vient préciser l’article R.4323-69 du Code du travail : « Les échafaudages ne peuvent être montés, démontés ou sensiblement modifiés que sous la direction d'une personne compétente et par des travailleurs qui ont reçu une formation adéquate et spécifique aux opérations envisagées. »
 
C’est généralement l’échafaudeur qui se charge de monter et démonter l’échafaudage sur le chantier. Les normes européennes en termes d’échafaudages ont été prévues dans le décret 2004-924 du 1er septembre 2004. Ainsi, en complément du précédent article du Code du travail, l’article R.233-13-31 ajoute que « le contenu est précisé aux articles R. 231-36 et R. 231-37 et comporte notamment :
a) La compréhension du plan de montage, de démontage ou de transformation de l'échafaudage ;
b) La sécurité lors du montage, du démontage ou de la transformation de l'échafaudage ;
c) Les mesures de prévention des risques de chute de personnes ou d'objets ;
d) Les mesures de sécurité en cas de changement des conditions météorologiques qui pourraient être préjudiciables aux personnes en affectant la sécurité de l'échafaudage ;
e) Les conditions en matière d'efforts de structure admissibles ;
f) Tout autre risque que les opérations de montage, de démontage et de transformation précitées peuvent comporter. »
 

Où se trouvent les échafaudages ?

Sur un chantier, des échafaudages de façade, des échafaudages de maçon ou des échafaudages multidirectionnels peuvent être mis en place. Cette construction éphémère permet aux professionnels de réaliser tous types de travail en hauteur comme le crépissage d’un mur, par exemple, pour la réparation d’une gouttière, etc. Il peut aussi s’agir d’un ravalement de façade, la pose de lambris, etc.
 

Les risques liés aux échafaudages

Le principal risque des échafaudages consiste en la chute des intervenants présents sur ceux-ci, mais également en la chute d’objet échappé sur les personnes en-dessous.
En cas de défaut d’installation, les risques sont d’autant plus élevés pour les personnes intervenant sur le chantier.
Pour ces raisons, un chantier sur échafaudage peut et doit être reporté si les conditions climatiques sont défavorables, c’est-à-dire en cas de fortes pluies, de bourrasques de vent, de neige, etc.
Les risques peuvent aussi bien toucher les personnes présentes sur les échafaudages, que celles les montant et les démontant, que toute personne présente à proximité du chantier, sans nécessairement y travailler.
 

Qui doit obtenir une habilitation échafaudage ?

Tous les professionnels pouvant être amenés à monter ou démonter des échafaudages doivent au préalable obtenir l’habilitation correspondante.
Ce sera ensuite une habilitation travail en hauteur qui pourra être nécessaire pour monter sur l'échafaudage afin d’intervenir sur le chantier. Elle consiste notamment à l’apprentissage de la maîtrise des EPI (équipements de protection individuelle) avec le port du harnais, par exemple, qui est obligatoire, comme l’indique l’article R4323-104 du Code du travail.
 
De manière générale, il est fortement recommandé à l’employeur de faire passer cette formation/habilitation à l’ensemble des professionnels susceptibles d’intervenir sur les échafaudages afin que les consignes d’utilisation soient bien connues de tous. Notamment en termes d’ouverture et de fermeture des trappes d’accès, des limites de charge et du signalement de tous problèmes, etc.
 

Comment obtenir l’habilitation ?

Afin d’obtenir l’habilitation, consultez notre rubrique formations échafaudage. Y sont présentées un grand nombre de formations correspondantes, parmi lesquelles : des formations agréées SFECE pour le montage des échafaudages et pour la conformité aux réglementations, des formations parcours sécurité et risques en hauteur, des formations spécifiques au montage d’un échafaudage fixe, d’autres spécifiques au montage d’un échafaudage roulant.
 

Le recyclage d’une habilitation échafaudage

Si la législation ne prévoit aucune obligation en termes de recyclage d’une habilitation échafaudage, celle-ci doit être renouvelée régulièrement au fil de la carrière des professionnels. Elle devra, a minima, être complétée dès lors que de nouveaux équipements seront utilisés au sein de l'entreprise.
En cas d’erreurs commises lors du montage ou du démontage des échafaudages, l’employeur doit permettre le renouvellement de l’habilitation échafaudages à ses salariés, notamment lorsque peuvent être observées des erreurs répétées.
 
Il est vivement conseillé que toutes les personnes s’occupant du montage et du démontage des échafaudages, de manière régulière ou ponctuelle, bénéficient d’un renouvellement de leur habilitation échafaudages dans une périodicité de 5 à 10 ans entre chaque formation.

lettre
Inscrivez-vous à la newsletter
et recevez les dossiers formations
Envoyer
-