1594 offres de formation
Lancer une recherche
Accueil > Conseils Formation > L'habilitation au plomb

L'habilitation au plomb

Cette formation est obligatoire pour de nombreux corps de métiers du BTP qui peuvent être confrontés au plomb présent dans les peintures lors de travaux de rénovation en lien avec le traitement d’un matériau ou d’un revêtement qui en contient. L’habilitation plomb permet aux professionnels d’être sensibilisés aux risques d’émissions de poussières de plomb qui sont toxiques et d’exercer leur métier en connaissance de cause, elle est nécessaire pour postuler à certaines offres d'emploi de plombier.

Les exigences réglementaires

La formation plomb opérateurs est la seule que le Code du travail rend obligatoire (l’article R 4412-87). Les formateurs peuvent soit être :
  • un organisme de formation spécialisée ;
  • toute personne formée au sein de l’entreprise choisie par l’employeur.
 
Si la formation du personnel d’encadrement n’est pas obligatoire, elle est toutefois fortement recommandée. En effet, ces connaissances en la matière sont indispensables à la bonne préparation du chantier, dès la phase d’étude, afin que soient mises en place les mesures nécessaires de protection contre l’inhalation des particules de plomb, et ce vis-à-vis de toutes les personnes se rendant sur un chantier potentiellement exposé.
 

Les risques liés au plomb

Présent dans les vieilles peintures, le plomb peut poser problème lors du grattage ou du ponçage d’un mur, tout comme lors de sa démolition. En effet, lors de ces interventions, le plomb s’échappe alors sous forme de poussières qu’il ne faut pas respirer.
La présence de plomb pose également problème lors d’un décapage thermique, puisqu’il sera alors inhalé via les fumées s’échappant.
Le risque est aussi important au niveau des enfants, puisqu’il peut s’agir d’une sous-couche de peinture qui “réapparaît” lorsque le revêtement la recouvrant s’effrite, par exemple. En portant ses mains contaminées à sa bouche, il y a alors risque d’ingestion.
 

Les risques liés aux poussières

Le plomb n’est pas le seul danger lors du grattage, du ponçage ou de la démolition d’une paroi, il vient se mêler au risque poussières. Le niveau d’empoussièrement sur les chantiers de démolition et de rénovation est tel que les mesures préventives prises doivent l’être aussi bien pour la présence de plomb que pour la présence de poussières.
Afin de réduire les risques, doivent être mis en place, dans la mesure du possible :
  • des moyens pour réduire l’émission de poussière ;
  • le port d’équipement de protection respiratoire ;
  • le captage des matériaux détruits au plus près de la source pour limiter l’émission de poussière.
 

Les risques liés au décapage chimique du plomb

Lors d’un décapage chimique, le plomb n’est plus le seul facteur de risque et les produits chimiques eux-mêmes peuvent mettre en danger la sécurité et la santé des salariés. Il s’agit alors de risques cutanés et respiratoires.
Dans ces cas-là, les mesures préventives doivent être renforcées.
 

Obligations de l’employeur

L’employeur est responsable de la prévention des risques au sein de son entreprise. A ce titre, il est de sa responsabilité que tous les employés pouvant être exposés au plomb aient assisté à une formation de prévention au risque plomb, au cours de laquelle ils auront été sensibilisés à l’utilisation des EPI.
Pour cela, le risque plomb doit être étudié et évalué, afin de déterminer, pour chaque chantier, la présence d’un risque ou non. L’employeur doit tenir ses salariés informés sur le sujet et leur permettre d’assister à des formations.
Afin que les mesures de prévention soient convenablement appliquées, il doit se charger de fournir les EPI (équipement de protection individuelle) à ses collaborateurs.
Une fiche “prévention des expositions” doit être rédigée et tous les salariés de l’entreprise doivent en prendre connaissance.
 

Qui doit obtenir une habilitation plomb ?

Comme expliqué plus haut, seul le personnel opérateur de chantier doit obligatoirement obtenir une habilitation plomb, cela concerne les professionnels effectuant les repérages (ces salariés sont alors accompagnés du chef d’entreprise ou des personnes encadrant le chantier).
Le personnel d’encadrement technique et d’encadrement chantier tels que les travailleurs indépendants, les personnes exerçant en profession libérale, les chefs d’entreprise et les autres salariés doivent également posséder cette habilitation plomb, dès lors qu’ils s'occupent eux-mêmes des repérages, sans être accompagnés.
Les agents de maintenance, les techniciens du BTP, ainsi que les artisans gagnent à y être formés.
 

Obtenir l’habilitation plomb

Pour obtenir l’habilitation plomb, une visite médicale se concluant sur un avis favorable est un prérequis obligatoire avant de pouvoir accéder aux formations. Ces formations ont pour but de sensibiliser les professionnels aux risques du plomb présent dans les peintures des vieilles maisons.
Le but de cette habilitation plomb est que les opérateurs de chantiers et le personnel d’encadrement soient en mesure de prévenir le risque plomb sur un chantier et puissent le maîtriser.
Pour accéder à l’habilitation plomb, consultez notre rubrique formations plomb.
 

Pour les opérateurs de chantier

Le but de la formation pour les opérateurs de chantier est de leur permettre d’appréhender les différentes caractéristiques du risque plomb vis-à-vis des salariés et de l’entreprise afin qu’ils soient en mesure de savoir gérer les risques pendant toute la durée du chantier et de mettre en place une politique de prévention efficace.
La formation des opérateurs de chantier vise également à leur faire comprendre pourquoi le suivi du risque plomb sur un chantier est primordial. A l’issue de cette formation, les opérateurs de chantier doivent être en mesure d’apprécier les dispositifs de prévention et de protection convenant pour la réalisation du chantier, des éléments que tous les intervenants devront respecter.
 

Pour le personnel d’encadrement

Le personnel d’encadrement technique et le personnel d’encadrement de chantier est amené à suivre une formation similaire, mais qui vise plus particulièrement à sensibiliser ces professionnels sur les différentes possibilités d’intoxication, ainsi que de les renseigner sur les risques pour la santé.
Cette formation doit permettre de mettre en place des systèmes de protection contre le plomb correspondant au plus près au contexte du chantier. Afin de déterminer la bonne technique opératoire nécessaire à la gestion du chantier en toute sécurité, cela est indispensable.
La formation doit également permettre à ce personnel d’encadrement de mieux comprendre l’importance du renforcement du suivi médical des professionnels afin de mieux gérer les éventuelles apparitions de maladies professionnelles.

lettre
Inscrivez-vous à la newsletter
et recevez les dossiers formations
Envoyer
-