Immobilier, Construction, Architecture et Environnement
1129 offres de formation
Lancer une recherche
Accueil > Conseils Formation > Comment devenir urbaniste

Comment devenir urbaniste

Pour exercer le métier d’urbaniste, il faut maîtriser certaines compétences techniques et pratiques pour lesquelles suivre une formation courte ou une formation longue peut être une excellente solution pour se perfectionner et se tenir à jour des nouvelles réglementations. Certaines formations longues sont diplômantes, certaines formations courtes sont certifiantes. Fondamentaux du droit de l’urbanisme, lecture d’un plan d’urbanisme, nous vous confions de nombreuses autres idées de thématiques de formation que vous pouvez choisir.

Les qualités nécessaires

L’urbaniste est quelqu’un de particulièrement méticuleux et méthodique. Il a besoin de réelles compétences en dessin pour exercer ses fonctions mais aussi dans le secteur du BTP et de l’architecture, puisque son rôle nécessite une vision globale de chaque projet inscrit dans la logique urbaine de la ville, qui doit être respectée.
Fin négociateur, l’urbaniste a un rôle de médiateur entre les différents partis. Il doit parfaitement connaître les règles d'urbanisme de la zone sur laquelle il travaille et ainsi être capable de prendre les bonnes décisions pour un chantier.
 

Le rôle de l’urbaniste

Le métier d’urbaniste est une profession très diversifiée puisque selon son poste, selon l’entreprise pour laquelle il travaille et selon les chantiers sur lesquels il intervient, l’urbaniste peut tout aussi bien s’occuper de la réalisation d’un plan local d'urbanisme (PLU), que d’un plan d’occupation du sol (POS). Un urbaniste peut aussi être chargé de l’élaboration de programmes d’aménagement de voies de circulation, de lotissements, etc. Ses missions peuvent porter sur la revalorisation d’un quartier, tout comme la préparation d’une étude sur le tracé du TGV, par exemple.
 
Ses compétences techniques, principalement basées sur les domaines de la géographie et de l’architecture, sont largement complétées par des capacités de gestion des différents intervenants d’un chantier. Il exerce une vision globale du chantier qui lui permet de coordonner ces différents prestataires pour obtenir la meilleure interaction possible entre les différents éléments constituant la ville.
 
L’urbaniste programme un chantier et le prépare. Son rôle est d’intervenir en amont des projets, mais aussi parfois en aval. Il collecte l’ensemble des données économiques, foncières, démographiques, physiques, sociologiques et spatiales d’un projet et les interprète afin de prendre des décisions et éventuellement de mener des négociations politiques. En effet, il assume le rôle de médiateur entre les porteurs du projet et les personnes s’opposant aux travaux.
Il n’est pas rare que l’urbaniste donne quelques cours à l’université ou dans les écoles d’architecture, en parallèle. Il peut aussi mener certains travaux de recherche.
 

Le salaire et les débouchés

Un urbaniste peut travailler dans le secteur public ou dans le secteur privé. Dans le secteur privé, un urbaniste exerce soit en libéral, soit comme employé dans un grand cabinet d’architecte ou dans un bureau d’études. L’urbaniste peut travailler pour une collectivité locale, une municipalité, mais aussi travailler comme fonctionnaire au ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement.
 
Le salaire brut initial de l'urbaniste au début de sa carrière correspond environ à un budget de 25 000 € par an. Ensuite, le salaire évoluera de la manière suivante :
  • 27 600 € à partir de 3 ans d’expérience ;
  • 30 100 € à partir de 5 ans d’expérience ;
  • 34 000 € à partir de 10 ans d’expérience.
 
Après avoir acquis plusieurs années d’expérience dans les bureaux et / ou sur le terrain, l’urbaniste sera apte à bénéficier d’une évolution de carrière. Il pourra postuler à différents types de poste comme celui de chargé d’études, par exemple, ou celui d’ingénieur urbaniste, mais aussi un poste à hautes responsabilités comme directeur de service urbanisme.
 

Quelle formation pour se former ou se reconvertir ?

Nous recensons ici un grand nombre de thématiques de formation menant au métier d’urbaniste, en suivant un cursus scolaire en formation continu ou pour une reconversion professionnelle après une ou plusieurs expériences dans le BTP où vous exerciez d’autres fonctions. Pour se perfectionner dans un domaine spécifique ou élargir votre domaine de connaissances et de compétences, vous pouvez ainsi suivre des formations courtes sur les thématiques suivantes :
  • apprendre et comprendre les fondamentaux du droit de l’urbanisme et ses aspects réglementaires ;
  • être en capacité d'appliquer concrètement les règles d'urbanisme ;
  • être en mesure de mener les démarches administratives auprès des différents acteurs de l'urbanisme ;
  • apprendre à lire un plan d’urbanisme ;
  • savoir utiliser un plan d’urbanisme ;
  • se former au balisage et à la sécurisation des chantiers ;
  • maîtriser les règles de servitude, d'urbanisme et de construction pour éviter les recours préjudiciables ;
  • se former aux énergies positives et durables ;
  • se former à l’obtention d’un permis d’aménagement, etc.
 
Tout au long de sa carrière, l’urbaniste peut donc se former à de nouveaux aspects de son métier et tenir à jour ses connaissances et compétences tout en les améliorant afin de conserver un profil intéressant pour les recruteurs. Pour accéder à ce poste en suivant une formation continue, l’urbaniste pourra :
  • suivre un Master Spécialisé en Ingénierie et Management des Smart Cities ;
  • obtenir une certification CERTIBAT ;
  • intégrer une école d’architecture spécialisé dans l’urbanisme ;
  • s’inscrire à une école d’ingénieur, etc.
 
Avant d’atteindre un tel niveau, le futur urbaniste peut :
  • obtenir une licence pro aménagement du territoire et urbanisme :
    • en développement territorial et maîtrise de projets ;
    • en urbanisme environnement géomatique ;
    • en aménagement des territoires urbains, etc.
  • obtenir une licence géographie et aménagement, etc.
 
Il existe ensuite de nombreux Master comme :
  • le Master en droit de l'environnement et de l’urbanisme ;
  • le Master stratégies territoriales et urbaines
  • le Master pro urbanisme et aménagement :
    •  aménagement et valorisation des patrimoines ;
    • environnement et conception de projets de développement des territoires ;
    • construction et aménagement durable ;
    • projet de territoire, etc.
 
Celles et ceux souhaitant devenir urbaniste pour l’Etat devront passer un concours en complément de leur formation. Pour cela, il existe deux solutions possibles :
  • le concours urbanisme et aménagement ;
  • et le concours patrimoine architectural urbain et paysages.
lettre
Inscrivez-vous à la newsletter
et recevez les dossiers formations
Envoyer
-