1594 offres de formation
Lancer une recherche
Accueil > Conseils Formation > Comment devenir topographe

Comment devenir topographe

Le topographe, également dénommé géomètre-topographe, travaille sur les chantiers du bâtiment ainsi que sur des projets d’aménagement du paysage urbain et des travaux publics. Son rôle principal est de relever les informations métriques et topographiques précises de tout type de terrain. A partir de ces mesures, le topographe établit des délimitations de terrains, des plans, la modélisation 3D du terrain, etc.

Pour exercer une formation initiale menant au métier de topographe, pour une évolution de carrière ou tout simplement pour suivre les transformations de ce métier, voici les thématiques de formation conseillées, ainsi que des informations complémentaires sur le métier de topographe, les qualités requises, etc.

Les qualités nécessaires

Le sens de l’observation et de bonnes capacités à la concentration sont primordiales pour pouvoir exercer le métier et répondre à une offre d’emploi de topographe. De plus, le topographe doit être doué d’une extrême précision ainsi que d’un esprit méthodique pour effectuer l’ensemble de ses missions.
De plus, il s’agit d’un homme de terrain. Pour cela un bon relationnel est indispensable pour une bonne communication sur chantier. Le topographe travaille avec différents corps de métier du BTP, il peut être amené à avoir des interlocuteurs comme des chefs de projet, mais également des urbanistes ou encore des architectes.
 
D’une grande adaptabilité, le topographe est une personne polyvalente sachant travailler dans des conditions de travail impliquant parfois des terrains accidentés, difficiles d’accès ou d’être soumis aux intempéries. Mobile, le topographe se déplace de chantier en chantier pour répondre aux besoins du marché.
Pour exercer sa profession, le topographe doit maîtriser des outils de travail de numérisation ainsi que des outils de prélèvement des mesures comme le théodolite. Ceci est indispensable pour obtenir un travail de qualité et des résultats précis. Pour la numérisation, voire la modélisation, il sera également demandé au topographe de maîtriser les outils de conception assistée par ordinateur (CAO) et de dessin assisté par ordinateur (DAO), notamment.
 

Le rôle du topographe

Les missions du topographe se décomposent en deux rôles principaux : la prise de mesures topographiques précises sur le terrain dans un premier temps (mesures de distances, d’altitudes, de reliefs, d’angles, etc.), puis la représentation 2D ou 3D de ce même terrain via un outil numérique ou à la main en s’appuyant sur les relevés réalisés. Le reste du temps, il travaillera donc à son bureau.
Son travail sur le terrain implique alors l’usage de différents outils comme le théodolite, le télémètre laser, le tachéomètre, mais également le GPS différentiel, les chaînes d’arpenteur, etc.
L’intervention du topographe est indispensable lors de certaines expertises techniques, pour certains chantiers, lors de projets de construction, etc. Il intervient aussi bien avant la construction d’une nouvelle route, que pour des modifications du paysage urbain ou pour définir le dimensionnement de lots dans une copropriété.
 

Le salaire et les débouchés

Le métier de topographe bénéficie actuellement de perspectives d’emploi intéressantes, connaissant une légère hausse chaque année. S’il commence sa carrière dans un cabinet d’études, dans une entreprise de travaux publics, dans un cabinet d’architecture ou de topographie, il peut également exercer dans le secteur public.
Si l’embauche dans le privé se fait grâce aux diplômes appropriés, pour travailler dans le secteur public, le topographe doit toutefois passer un concours. Une fois obtenu, il sera éligible à des postes proposés par une collectivité territoriale, par une Direction départementale de l’équipement, par l’Institut national géographique (IGN), etc. Sachez toutefois qu’il sera ensuite compliqué d’exercer dans le privé. En effet, le topographe développera moins sa maîtrise du juridique que dans un cabinet d’études.
S’il recherche la diversité, le topographe s’orientera vers un cabinet d’études et travaillera ainsi pour des entreprises, pour des notaires, des collectivités locales, ou encore des propriétaires, etc.
Le topographe peut ainsi avoir le statut de salarié, de fonctionnaire ou d'indépendant.
 
Pour le salaire brut initial du début de votre nouvelle carrière, comptez 23 000 € par an. Ensuite, le salaire évoluera de la manière suivante :
  • 25 000 € à partir de 3 ans d’expérience ;
  • 28 0000 € à partir de 5 ans d’expérience ;
  • 31 000 € à partir de 10 ans d’expérience.
 
Pour son évolution de carrière dans le secteur public, le topographe pourra, après plusieurs années, devenir topographe expert afin d’acquérir davantage de responsabilités. Fort de son expérience, le topographe pourra également se mettre à son compte ou créer son propre bureau d’études.
Pour son évolution de carrière dans le secteur privé, le topographe devra passer des concours interne afin de changer de poste ou d’obtenir davantage de responsabilités. Il pourra alors obtenir le rôle de topographe principal ou bien de géomètre du cadastre.
 

Quelle formation pour se former ou se reconvertir ?

Pour devenir topographe en suivant une formation initiale après la troisième, le Bac pro TGT (technicien géomètre - topographe) est le minimum requis. Ce diplôme est dispensé par les lycées techniques et par de nombreux CFA en France. La formation dure 3 ans et implique une présence minimum en entreprise de 22 semaines afin de fournir aussi bien des connaissances théoriques que pratiques aux élèves.
Avant d’exercer le métier, il est possible, mais non obligatoire, de poursuivre ses études, cela permettra notamment d’accéder plus facilement et plus rapidement à des postes à plus hautes responsabilités. Pour cela, il est possible de d’effectuer un BTS métiers du géomètre-topographe et de la modélisation numérique (niveau Bac+2). Il s’agit d’un diplôme qui est accessible aux étudiants mais également à d’autres profils comme les salariés et les demandeurs d’emploi. C’est le diplôme à privilégier. Il pourra faire l’objet d’aide au financement.
 
En termes d’entretien des connaissances et des compétences du topographe tout au long de sa carrière, voici des thématiques intéressantes sur lesquelles vous former :
  • un perfectionnement à la maîtrise des procédures relatives aux nouvelles machines de métrologie tridimensionnelle ;
  • une sensibilisation à une méthodologie efficace ;
  • une spécialisation au pilotage de drone pour les métiers du bâtiment ;
  • une initiation à de nouvelles techniques de relevés de mesure ;
  • une formation à la modélisation incendie ;
  • etc.

lettre
Inscrivez-vous à la newsletter
et recevez les dossiers formations
Envoyer
-