1594 offres de formation
Lancer une recherche
Accueil > Conseils Formation > Comment devenir peintre en bâtiment

Comment devenir peintre en bâtiment

Pour vous reconvertir au métier de peintre en bâtiment en cours de carrière ou pour vous spécialiser dans un certain domaine comme la réhabilitation des bâtiments recouverts de peinture au plomb, il est possible de suivre un certain nombre de formations courtes ou longues, professionnalisantes ou qualifiantes. Pour vous reconvertir au métier de peintre en bâtiment, voici les qualités nécessaires, ce que le rôle implique, le salaire et les débouchés envisageables et des idées de formations qui peuvent vous y mener.

Les qualités nécessaires

Curieux et dynamique, le peintre en bâtiment aime travailler de ses mains. La mobilité ne lui pose aucun soucis puisqu’il est amené à travailler sur différents lieux au fur et à mesure des chantiers.
Le peintre en bâtiment est patient et ingénieux. Son habileté manuelle est une de ses qualités. Doté d’un bon relationnel, il se porte à l’écoute des clients. Travailler seul ou en équipe ne lui pose aucun problème. Il doit aussi avoir un certain oeil artistique puisque son métier consiste à créer l’atmosphère dans laquelle ses clients vivront ou travailleront au quotidien. Le peintre en bâtiment est donc en mesure de conseiller ses clients sur le type de couleurs qui leur apportera ce qu’ils recherchent. Avec de bonnes connaissances en maçonnerie, il est aussi capable de créer des nuances de peinture en procédant à des mélanges maîtrisés.
 

Le rôle du peintre en bâtiment

Le peintre en bâtiment travaille sur des chantiers de construction et de rénovation où il se charge des finitions, de la dépose des revêtements, etc. Il conseille également les clients pour les aider à trouver des peintures qui correspondent à ce qu’ils recherchent en termes de rendu final, d’ambiance.
Sur un chantier de construction, pour exercer son métier, le peintre en bâtiment commence par une phase de préparation du support, qu’il s’agisse des murs intérieurs ou extérieurs ou encore des plafonds. En effet, son métier implique également des étapes comme le dépoussiérage du support, le rebouchage des trous et le ponçage pour aplanir la surface à peindre, etc.
Le peintre en bâtiment ne se limite pas à peindre des pièces, son rôle est de créer une réelle atmosphère. Il doit veiller à harmoniser les couleurs et à se tenir à jour dans l’évolution des techniques. Il se charge aussi, parfois, de poser du papier peint et d’autres types de revêtements comme les moquettes collées, les revêtements vinyliques ou encore les carrelages, boiseries ou plaques de liège.
Le peintre en bâtiment tient également ses compétences à jour en termes de matériaux. Il sait comment appliquer les nouvelles peintures décoratives et peut conseiller ses clients.
Lorsque le peintre en bâtiment s'attèle à un projet de rénovation, il lui arrive parfois de trouver des couches ou des sous-couches de peinture au plomb. Il s’agit d’un problème de santé publique puisque le plomb présent peut causer des maladies comme le saturnisme, de l’anémie ou des encéphalopathies. Si depuis 1949, la peinture au plomb ne peut plus être utilisée, elle est toutefois toujours présente dans nombre d’anciens bâtiments. Connaître les procédures de rénovation de ce type de peinture est un plus que ne possèdent pas forcément tous les peintres en bâtiment. Toutefois, à cause de la présence de plomb, elles doivent être traitées différemment, aussi bien pour une réhabilitation que pour une démolition.
 

Le salaire et les débouchés

Les débouchés sont nombreux et à tous les niveaux pour les peintres en bâtiment.
 
Pour le salaire brut initial du début de votre nouvelle carrière, comptez 20 000 € par an. Ensuite, le salaire évoluera de la manière suivante :
  • 22 000 € à partir de 3 ans d’expérience ;
  • 24 000 € à partir de 5 ans d’expérience ;
  • 27 000 € à partir de 10 ans d’expérience.
 
Une évolution de carrière sera également envisageable après plusieurs années de pratique : le statut de chef d’équipe lui deviendra accessible. Il sera également en mesure de se mettre à son compte.
 

Quelle formation pour se former ou se reconvertir ?

La formation initiale pour devenir peintre inclut généralement un CAP, un BTS ou un Bac Pro, mais il est possible de se former au métier de peintre tout au long de la vie grâce à d’autres formations plus ou moins longues qui permettent une reconversion totale ou tout simplement de compléter les compétences d’un peintre en exercice.
Des formations longues forment directement aux métiers de :
  • peintre en bâtiment ;
  • peintre façadier spécialiste en isolation par l'extérieur ;
  • chef d'équipe en aménagements et finitions ;
  • technicien de chantier en aménagements et finitions.
Des formations plus courtes permettent de consolider des connaissances et compétences, notamment en termes :
  • de protection anticorrosion relative aux ouvrages métalliques ;
  • de développement de projet professionnel ;
  • d’apprentissage des capacités nécessaires à l'intégration en entreprise ;
  • de conseils pour se mettre à son compte ;
  • de maîtrise des techniques de finition, etc.
 
Les peintures au plomb sont une ancienne technique qu’il faut traiter d’une certaine manière lors de chantiers de réhabilitation ou de démolition. Se former aux réglementations en vigueur et aux procédures à suivre pour traiter ce genre de produits peut être un plus permettant de se démarquer lors d’un entretien. Suivre une formation dans ce domaine permettra au peintre en bâtiment d’être sensibilisé aux solutions de traitement de la peinture au plomb et de la manière d’éliminer les déchets à base de céruse de plomb.

lettre
Inscrivez-vous à la newsletter
et recevez les dossiers formations
Envoyer
-