1594 offres de formation
Lancer une recherche
Accueil > Conseils Formation > Comment devenir géomètre

Comment devenir géomètre

Que vous exerciez déjà le métier de géomètre ou que vous souhaitiez vous y reconvertir, il existe de nombreuses formations plus ou moins longues, parfois même diplômantes, vous permettant une remise à niveau de vos connaissances et ou de vos compétences, tout comme une reconversion complète.


Les qualités nécessaires

Avant toute chose, pour pouvoir répondre à une offre d’emploi de géomètre, ce dernier doit être en mesure d’utiliser des outils, comme le théodolite, qui lui permettront d’obtenir une grande précision dans ces résultats. Il doit également parfaitement maîtriser l’outil informatique et le dessin. La polyvalence et la mobilité sont de mise pour ce métier qui appelle à de nombreux déplacements sur des chantiers très variés.
De nature observateur, le géomètre ne doit laisser échapper aucun détail puisque c’est sur le plan juridique que se répercuteraient les conséquences. Pour ne pas faire d’erreur, de bonnes capacités de concentration sont également nécessaires.
 
Dynamisme et précision sont de mise et le géomètre doit posséder une excellente vue. Son esprit méthodique lui permet d’intégrer les reliefs du terrain dans son analyse afin qu’il soit en mesure de s’orienter, non pas dans des plans en 2 dimensions, mais en 3.
Disposant d’une grande adaptabilité, le géomètre est en bonne condition physique, ce qui lui permet de travailler en extérieur sans difficulté, quelles que soient les conditions météorologiques et les conditions d’accessibilité de la zone à mesurer.
 

Le rôle du géomètre

Le géomètre peut intervenir pour réaliser les mesures d’un bâtiment afin que celui-ci soit ensuite modélisé en 3 dimensions et/ou que puissent être établies les délimitations juridiques et physiques d’un espace. Ses relevés topographiques sont notamment utiles en copropriété, ou encore pour déterminer les spécificités du paysage urbain, ou encore identifier des éléments de voirie, etc. Il participe aussi à des projets comme des tracés de routes, de chemins de fer, de ponts et autres infrastructures.
 
Si les mesures sont au coeur de son métier, le géomètre a également pour mission de les reproduire sur le papier sous forme de dessin afin de schématiser, sous la forme de plans et de cartes, ses études topographiques. Selon la taille de l’entreprise ou du cabinet dans lequel le géomètre exerce ses fonctions, il pourra y avoir plusieurs niveaux de désignation pour l'exercice des fonctions de géomètre :
 
  • En tant qu’assistant géomètre, ou opérateur géomètre, ce sont principalement les mesures et relevés sur le terrain qui font le corps du métier.
  • Le technicien géomètre, ou géomètre topographe, quant à lui, s’occupe plus particulièrement de transformer les mesures et relevés fournis par son assistant géomètre en plans et cartes qu’il constitue à l’aide d’outils informatiques, il s’agit d’une mission davantage topographique. Ces deux fonctions étaient, avant, toujours différenciées. Aujourd’hui, les missions de l’assistant géomètre sont généralement effectuées par le technicien géomètre.
  • Le géomètre expert, ou ingénieur géomètre, dirige une équipe d’un ou de plusieurs techniciens géomètres dont il est responsable. Sa spécialité est sur le plan juridique. C’est lui qui répertorie les résultats et plans effectués afin de définir les limites d’une parcelle de terrain, d’un bien immobilier, etc. Il connaît parfaitement le Code de l’urbanisme et il peut également être fait appel à lui dans le cadre de la vente d’un bien ou d’un terrain, tout comme pour jouer le rôle de médiateur lors d’un litige entre propriétaires concernant des délimitations de propriété, etc.
 

Le salaire et les débouchés

Le géomètre commencera sa carrière dans une entreprise de travaux publics ou dans un cabinet d’études, un cabinet de géomètre, un cabinet d’architecture, etc. S’il veut travailler dans le secteur public, il lui faudra, en plus de ses diplômes, obtenir le concours adapté. Il pourra alors être employé par une collectivité territoriale, par l’Institut national géographique (IGN), par une Direction départementale de l’équipement, etc.
C’est dans un cabinet d’études que les missions du géomètre seront les plus variées du fait de la diversité de la clientèle (collectivités locales, propriétaires privés, notaires, entreprises, etc.).
Les perspectives d’emploi de ce métier connaissent une légère augmentation chaque année.
 
Pour le salaire brut initial du début de votre nouvelle carrière, comptez 23 000 € par an. Ensuite, le salaire évoluera de la manière suivante :
  • 25 000 € à partir de 3 ans d’expérience ;
  • 27 000 € à partir de 5 ans d’expérience ;
  • 31 000 € à partir de 10 ans d’expérience.
 
Une évolution de carrière pour le géomètre est tout à fait possible. Passer d’un poste en cabinet à un poste dans le secteur public sera un changement plus aisé que de faire l’inverse. En effet, lorsqu’il travaille dans un cabinet, le géomètre a besoin de maîtriser davantage de connaissances juridiques. Après plusieurs années de pratique, le géomètre pourra notamment aspirer à la fonction de géomètre expert. Cette nouvelle fonction lui permettra d’acquérir davantage de responsabilités. Le géomètre aura également acquis suffisamment d’expérience pour créer son propre bureau d’études ou pour travailler en indépendant.
S’il exerce dans le secteur public, l’évolution de carrière du géomètre passera par des concours en interne. Ainsi, il pourra commencer sa carrière comme géomètre du cadastre, avant d'évoluer vers le poste de géomètre principal.
 

Quelle formation pour se former ou se reconvertir ?

Géomètre-topographe ou ingénieur géomètre, les formations continues ne sont pas les mêmes pour atteindre ces différents statuts, respectivement après un Bac+2 et un Bac+5. Toutefois, si ce n’est pas votre formation initiale, il est toujours possible de vous reconvertir à ce métier, ce qui sera d’autant plus simple si vous travaillez déjà dans le BTP. Pour cela, il existe plusieurs formations longues et diplômantes, permettant :
  • d’être apte à exercer dans un cabinet de géomètre ou dans une entreprise de travaux publics ;
  • de se former à la modélisation numérique, etc.
 
Si vous êtes déjà dans ce corps de métier, il est également possible, pour vous, de suivre des formations courtes en cours de carrière, qui vous permettront de rester à jour avec l'évolution des compétences relatives au métier de géomètre. Vous pouvez suivre des unités de formation courtes pour :
  • pouvoir évoluer vers le métier de géomètre-expert foncier ;
  • être sensibilisé à la sécurité de la circulation et aux règles géométriques de tracé de voies qui y sont relatives, pour l'implantation d’appareils de voies ferroviaires sécurisées ;
  • pour apprendre à vérifier les machines de métrologie tridimensionnelle ;
  • être formé aux nouveaux processus de conception de maquette numérique ;
  • obtenir diverses certifications professionnelles, notamment en tant que finisseur de gros-oeuvre, chef de chantier, etc.

lettre
Inscrivez-vous à la newsletter
et recevez les dossiers formations
Envoyer
-