Immobilier, Construction, Architecture et Environnement
1231 offres de formation
Lancer une recherche
Accueil > Conseils Formation > Comment devenir électricien

Comment devenir électricien

Formation de mise à niveau des compétences, de maîtrise des bases de l’électricité ou encore de spécification, il existe de nombreuses possibilités plus ou moins longues pour se reconvertir dans le métier d’électricien. Voici quelques éléments de réponse quant aux qualités, aux rôles, aux débouchés, au salaire et aux thèmes de formation pour une reconversion vers le métier d’électricien.


Les qualités nécessaires

Tous les métiers de l’électricité requièrent un certain nombre de compétences, mais aussi de qualités, également propres à l’électricien, raison pour laquelle une reconversion est possible si vous êtes quelqu’un de méthodique et de polyvalent possédant un bon relationnel (aussi bien avec les clients qu’avec les collègues).
 
Lors de son intervention sur un chantier, l’électricien doit à la fois faire preuve d’une extrême vigilance et de rigueur pour que le travail accompli soit non seulement sans défaut mais aussi réalisé avec l’assurance de sa sécurité propre tout comme celle des autres personnes travaillant parfois simultanément sur le chantier. Et cette sécurité concerne également l’ensemble des équipements que le professionnel installe, puisqu’une mauvaise mise en place pourrait mettre en danger les personnes qui utiliseront ensuite le bâtiment au quotidien.
 
Si la polyvalence est aussi nécessaire, c’est parce que les chantiers sont très variés. Toutefois, une spécialisation dans un domaine particulier peut également être un plus lors d’un entretien d’embauche.
En outre, pour exercer ce métier, il est préférable de ne pas être sujet au vertige puisque certains travaux doivent se faire en hauteur.
 

Le rôle de l’électricien

Les tâches effectuées par un électricien sont diverses et variées. En effet, il s’occupe tout aussi bien de l’étude des plans relatifs au chantier que de l’installation de tout type d’équipements électriques comme des armoires électriques, des caméras de vidéosurveillance, des disjoncteurs, des systèmes d’alarme, des prises de courant, des radiateurs, des interrupteurs, des systèmes de gestion de climatisation ou de chauffage, etc. Par ailleurs, il se doit d’être équipé des outils indispensables à la réalisation de ses chantiers et, dans la plupart des cas, c’est aussi lui qui s’occupe des fournitures nécessaires aux travaux à effectuer chez le client.
 
L’électricien s’occupe de la pose de toute sorte de raccordements aussi bien sur des chantiers de construction que sur des chantiers de rénovation.
Quelle que soit l’intervention effectuée, elle doit être conforme aux normes en vigueur et respecter les plans acceptés par le client. Avant que sa tâche ne soit terminée, l’électricien procède à la vérification des installations réalisées afin de s’assurer qu’elles fonctionnent correctement.
 

Le salaire et les débouchés

Le métier d’électricien est actuellement un secteur porteur en termes de recrutement. L’électricien peut tout aussi bien travailler à son compte que pour une entreprise d'installation électrique. Chargé de la maintenance ou de l’installation à neuf, il peut travailler pour les particuliers ou directement pour des entreprises comme la SNCF ou EDF. Les électriciens sont également recherchés pour les établissements publics, agroalimentaires, automobiles, etc. La propagation de l’informatique, des systèmes de vidéosurveillance et de toutes les autres formes d'équipements électriques, comme les ascenseurs par exemple, entretiennent continuellement les missions à réaliser pour ce corps de métier.
 
En tant que salarié, le salaire brut initial du début de votre nouvelle carrière, comptez 19 834 € par an. Ensuite, le salaire évoluera de la manière suivante :
  • 21 817 € à partir de 3 ans d’expérience ;
  • 23 801 € à partir de 5 ans d’expérience ;
  • 26 796 € à partir de 10 ans d’expérience.
 
Une évolution de carrière sera également envisageable après plusieurs années de pratique : chef d’équipe, chef de chantier, etc.
Découvrez les offres de poste d’électrien sur Batiactu Emploi.
 

Quelle formation pour se former ou se reconvertir ?

En suivant une formation d’1, 2, 5 ou 8 jours, il est possible d’acquérir de nouvelles compétences qui permettront de s’insérer plus facilement dans le marché de l’électricité. Des formations continue de plusieurs centaines d’heures sont également envisageables. Voici quelques exemples de thèmes de formation susceptibles de vous intéresser :
  • apprendre à réaliser un diagnostic relatif aux installations électriques, conforme aux normes en vigueur ;
  • acquérir les compétences requises par le marché ERDF pour être en mesure de suivre le nouveau compteur électrique (le Linky) ;
  • obtenir une habilitation pour pouvoir intervenir sur tout type d’ouvrages électriques, ou plus spécifiquement sur les équipements hors tension ou sous tension ;
  • suivre un remise à niveau spécifique à certaines pratiques du métier ;
  • procéder à une Validation des Acquis de l'Expérience pour faire le point sur vos connaissances et vos capacités accumulées grâce à votre expérience ;
  • se spécialiser pour devenir Technicien d'études en électricité, Technicien en électricité et domotique, etc.
 
A voir : les formation d’électricien.
lettre
Inscrivez-vous à la newsletter
et recevez les dossiers formations
Envoyer
-