1594 offres de formation
Lancer une recherche
Accueil > Conseils Formation > Comment devenir coordonnateur SPS

Comment devenir coordonnateur SPS

Le coordonnateur SPS, c’est-à-dire chargé de la sécurité et de la protection de la santé, se charge, comme sa dénomination l’indique de tout ce qui est en rapport à la sécurité sur les chantiers. Son rôle est donc primordial pour garantir que le Code du travail et plus particulièrement les règles de prévention qui y sont précisées soient respectées dans le but de limiter les risques. Il existe de nombreuses formations, pour un coordonnateur SPS en exercice, qui permettent d’élargir son champ de compétences, il est également possible de se reconvertir à ce métier, notamment si vous exercez déjà dans le BTP.


Les qualités du coordonateur SPS

Les règles de sécurité sur un chantier n’ont aucun secret pour lui. Le coordonnateur SPS a à cœur de prévenir au mieux des accidents potentiels sur un chantier. Pour cela, il a un bon relationnel, une excellente connaissance des chantiers et des différents corps de métier du BTP. Prévoyant et anticipateur, il est organisé et méthodique.
 
Fin diplomate, il sait inciter les personnes travaillant sur le chantier à respecter les règles de sécurité pour leur propre bien. Autonome et indépendant, il doit être en mesure de bien résister aux situations stressantes. Il va de sa responsabilité que les délais à respecter pour le chantier ne deviennent pas plus important que le respect des règles : ce qui peut créer une certaine pression à laquelle il doit être préparé.
Des capacités rédactionnelles sont également exigées puisque le coordonnateur SPS sera également chargé de rédiger de nombreux documents.
 

Le rôle du coordonnateur SPS

Au coeur des missions du coordonnateur SPS demeurent le respect de l’ensemble des règles de prévention à appliquer sur un chantier, plus précisément il veille à ce qu’elles le soient. En effet, les principaux risques d’accidents sont principalement liés au caractère coactif des chantiers, en effet, différentes entreprises sont amenées à travailler sur un même chantier simultanément, ce qui n’est pas forcément évident pour l’ensemble des personnes présentes sur ce dernier, notamment en termes d’anticipation des risques. C’est pour cette raison que la mission du coordonnateur SPS est indispensable pour permettre l’harmonie de la coprésence de ces différentes entreprises.
 
Les 3 missions principales du coordonnateur SPS sont les suivantes :
  • il se charge de l'identification des risques potentiels que les interventions simultanées de différents professionnels sur le chantier peut engendrer ;
  • une fois les risques identifiés, il doit oeuvrer à leur prévention ;
  • et enfin, il met en place différentes mesures de sécurité qu’il estime nécessaires afin que les travaux se déroulent sans accident.
Mais le coordonnateur SPS ne se charge pas seulement des risques liés au accidents. En effet, la pollution, les incendies et les maladies professionnelles font également partie de son coeur de métier. La prévention de la sécurité englobe l’ensemble de ces points.
 

Le salaire et les débouchés

Les ingénieurs et les techniciens supérieurs ont le niveau requis pour exercer le métier de coordonnateur SPS, tout comme les architectes, les conducteurs de travaux, etc. Pour se reconvertir au métier, il leur suffit juste de suivre les formations nécessaires à la validation de leurs compétences, afin qu’ils obtiennent l’attestation nécessaire à l’exercice de cette activité.
Le coordonnateur SPS exerce au sein d’un cabinet d’architectes, de grandes entreprises de BTP mais aussi dans divers organismes de contrôle.
 
Pour le salaire brut initial du début de votre nouvelle carrière, comptez 40 000 € par an. Ensuite, le salaire évoluera de la manière suivante :
  • 43 000 € à partir de 3 ans d’expérience ;
  • 47 000 € à partir de 5 ans d’expérience ;
  • 53 000 € à partir de 10 ans d’expérience.
 
Le métier de coordonnateur SPS est déjà un métier de reconversion en soi. En effet, ce sont les conducteurs de travaux, les architectes ou les employés de bureaux d’études qui choisissent généralement d’exercer ce métier suite à une reconversion. Ainsi, les possibilités d’évolution de carrière se limitent aux 3 niveaux dans lesquels peut évoluer le coordonnateur SPS au sein du même métier, jusqu’au plus haut niveau de qualification possible.
 

Quelle formation pour se former ou se reconvertir ?

Se chargeant de la sécurité d’un chantier, le coordonnateur SPS est confronté à une évolution régulière des règlementations à respecter. Ainsi, tout au long de sa carrière, il lui est conseillé de suivre des formations courtes pour se tenir à jour de ces nouvelles normes à respecter. D’autres formations peuvent également lui permettre de découvrir et de s’accoutumer à de nouveaux modes de prévention qui pourront lui être utiles sur le terrain. Il est bien entendu également possible de se reconvertir totalement au métier, tout particulièrement pour une personne exerçant déjà dans le BTP depuis plusieurs années.
 
Ainsi il est possible de suivre :
  • des formations généralistes sur le management et l’encadrement, par exemple ;
  • des formations spécialisant dans un domaine bien particulier comme les procédés de mise en place de la sécurité sur des chantiers en cours, l’éclairage de sécurité par exemple, ou encore les règles de sécurité dans les tranchées ;
  • des stages d’actualisation des connaissances, notamment règlementaires et législatives.
 
De plus, il existe 3 niveaux différents de coordonnateur SPS, ce dernier doit donc détenir une attestation de ses compétences qui correspond au niveau 1, 2 ou 3. Ce niveau détermine en fait le type de chantier sur lequel il est autorisé à exercer. Chaque niveau fait l’objet d’une formation différente qui s’étale généralement sur 23 jours.

lettre
Inscrivez-vous à la newsletter
et recevez les dossiers formations
Envoyer
-