Immobilier, Construction, Architecture et Environnement
1129 offres de formation
Lancer une recherche
Accueil > Conseils Formation > Comment devenir chauffagiste

Comment devenir chauffagiste

Pour devenir chauffagiste ou pour se reconvertir et exercer cette profession, il est possible de suivre des formations plus ou moins longues. Certaines permettent aux chauffagistes de mettre à jour leurs connaissances concernant les nouvelles normes et les nouveaux équipements. D’autres permettent à des électriciens ou des plombiers de se reconvertir dans ce métier voisin au leur. Il est également possible de suivre une formation diplômante pour une reconversion depuis un métier plus éloigné. Voici les compétences requises pour exercer le métier de chauffagiste ainsi que les thématiques de formation à envisager.

Les qualités nécessaires

Pour effectuer ses missions, un chauffagiste doit être à la fois méthodique, minutieux et soigneux. En effet, il intervient sur des équipements dont l’installation est délicate et où tout défaut de mise en place peut avoir des effets notables sur le bon fonctionnement des appareils. De plus, le chauffagiste est amené à travailler sur différents chantiers au quotidien, il doit donc être particulièrement mobile, bien que son champ d’action ne dépasse généralement pas une zone pré-délimitée.
Un bon relationnel est également requis puisque le chauffagiste sera au contact de ses clients au quotidien. Il doit faire preuve de professionnalisme et doit parfois intervenir en urgence pour réparer une installation de chauffage tombée en panne en plein milieu de l’hiver.
 

Le rôle du chauffagiste

Le métier de chauffagiste est un rôle clé de l’artisanat dans le secteur du bâtiment. Dans la forte démarche actuelle visant à l'efficacité énergétique de tous les bâtiments, le rôle du chauffagiste ne cesse d’évoluer. Il doit en effet installer des équipements de plus en plus performants et modernes, utilisant notamment les énergies renouvelables (solaire, aérothermie, géothermie, etc.).
Le chauffagiste, également connu sous le nom d’installateur thermique, installe des appareils permettant de produire et de diffuser une température ambiante homogène et confortable pour les résidents ou pour tout autre usager d’un bâtiment. Il se charge également d’installer les équipements de production d’eau chaude sanitaire. Et, en cas de panne, ce sera vers le chauffagiste que les clients se tourneront pour la maintenance et l’entretien de leurs dispositifs de chauffage. Le chauffagiste doit alors être en mesure d’identifier les raisons de la panne afin de pouvoir y remédier dans les plus brefs délais. Selon les entreprises, ces rôles peuvent toutefois être pris en charge par différents corps de métier : le chauffagiste, le plombier-chauffagiste, le technicien de maintenance d’équipements de chauffage, le monteur en installation de chauffage, etc.
Pour pouvoir répondre à la polyvalence de ses missions, le chauffagiste doit acquérir des compétences solides en plomberie et en électricité. Il doit être capable d’installer des équipements fonctionnant grâce :
  • au fioul ;
  • au bois ;
  • au gaz naturel ;
  • à l’électricité ;
  • aux calories présentes dans l’air ambiant, etc.
De nos jours, le rôle du chauffagiste est également de sensibiliser les clients quant à la réduction de leur consommation énergétique. Sachez qu’un installateur thermique doit être très mobile puisqu’il est amené à se déplacer au quotidien chez ses clients afin d’installer des équipements, de les réparer ou de les remplacer. Ses clients peuvent tout aussi bien être des particuliers que des commerces, des collectivités, des restaurants ou des entreprises.
 

Le salaire et les débouchés

Un chauffagiste commence généralement par acquérir de l’expérience au sein d’une petite entreprise spécialisée dans l’installation et la maintenance de systèmes de production d’eau chaude sanitaire et de chauffage. Une fois une certaine expérience acquise en tant que salarié, il n’est pas rare qu’un chauffagiste décide de se mettre à son compte.
 
Le salaire brut initial d’un chauffagiste au début de sa carrière est de 22 500 € par an en moyenne. En acquérant de l’expérience, son salaire évolue de la manière suivante :
  • 24 800 € à partir de 3 ans d’expérience ;
  • 27 000 € à partir de 5 ans d’expérience ;
  • 30 500 € à partir de 10 ans d’expérience.
 
Le chauffagiste bénéficie de nombreuses perspectives professionnelles dès lors qu’il acquiert les compétences et capacités nécessaires. Ainsi, une évolution de carrière sera envisageable après plusieurs années d’expérience. Différents postes pourront s’ouvrir à lui puisque le chauffagiste pourra se spécialiser dans un domaine bien précis de son activité comme les énergies renouvelables (capteurs solaires, pompes à chaleur géothermiques et aérothermiques, etc.) ou choisir de se former aux automatismes des systèmes de chauffage (comme la régulation par programmation ou le pilotage des équipements grâce à la domotique). Selon son profil et l’entreprise pour laquelle il travaille, le chauffagiste pourra également devenir technicien de maintenance ou chef d’équipe. Il pourra également exercer les fonctions de technico-commercial, voire même devenir chef d’entreprise.
S’il souhaite se reconvertir vers un métier proche, il aura facilement accès à des professions comme : électricien, plombier ou encore installateur sanitaire.
 

Quelle formation pour se former ou se reconvertir ?

Pour une mise à jour de ses compétences et de ses connaissances, le chauffagiste peut décider de suivre une formation courte, généralement organisée sur plusieurs jours, qui lui permet d’obtenir des certifications complémentaires et d’élargir son champ d’expertise. Pour cela, il peut se former :
  • sur l’intégration de poêles à granulés dans une maison respectant la Réglementation Thermique 2012 ;
  • sur les techniques à mettre en place afin de diagnostiquer l’état des conduits de fumée pour une chaudière haute performance ;
  • sur la simplification des chaufferies, etc.
Il peut également obtenir des certifications qui lui permettront d’obtenir davantage de chantiers comme :
  • la certification RGE ;
  • la certification Qualifioul ;
  • la certification QualiBois, etc.
 
Pour se reconvertir au métier de chauffagiste, il existe également des formations diplômantes plus longues, pouvant parfois être suivies en alternance :
  • CAP Monteur en installation thermique et acoustique ;
  • CAP installateur thermique ;
  • CAP Froid et climatisation ;
  • Mention complémentaire Maintenance en équipement thermique individuel ;
  • Brevet professionnel Installateur dépanneur en froid et conditionnement d’air ;
  • Brevet professionnel Monteur en installation de génie climatique ;
  • Bac professionnel Technicien du froid et du conditionnement d’air ;
  • Bac professionnel Technicien en installation des systèmes énergétiques et climatiques ;
  • Bac technologique Sciences et technologies industrielles, spécialité génie énergétique ;
  • BTS Fluides Énergies Domotique ;
  • Brevet technique des métiers Installateur de systèmes de génie climatique ;
  • Brevet de maîtrise Installateur de systèmes de génie climatique, etc.
 
Pour en savoir davantage sur les formations courtes ou longues destinées aux chauffagistes, n’hésitez pas faire une demande de documentation en ligne sur celles pouvant vous intéresser.
lettre
Inscrivez-vous à la newsletter
et recevez les dossiers formations
Envoyer
-